Plovdiv (Пловдив)

Plovdiv

Plovdiv (en bulgare Пловдив, en grec ancien Φιλιππόπολις, en grec Philippoupoli, Φιλιππούπολη) est une ville de Bulgarie de plus de 8000 ans. Elle compte 347 851 habitants ((recensement 2019)) et est donc la deuxième ville du pays. Son aire d’influence s’étend sur une vaste région de la plaine de Thrace

Situation de Plovdiv

La ville bulgare de Plovdiv est situé le long des deux rives de la rivière Maritza, et de ces pittoresques collines (appelées « Tepe »). Plovdiv est situé dans au sud dans la partie centrale de la Bulgarie. Elle est la deuxième plus grande ville du pays.. Acheter un guide ou carte de Bulgarie

Le climat de Plovdiv est de type transitionnel-continental, typique des régions méridionales assez centrales de l’Europe. La température moyenne annuelle est de 12,3 ° C. La température maximale moyenne en juillet était de 30,3 ° C, et le maximum absolu a été mesuré le 5 juillet 2000: 45 ° C. et le minimum absolu est de moins 31,5 ° C, mesuré le24 janvier 1942. L’humidité relative annuelle moyenne est de 73%, la plus élevée en décembre (86%) et la plus basse en août (62%). La pluviométrie annuelle moyenne est de 540 mm, avec un maximum en mai-juin (69,2 mm) et un minimum en août (31 mm). Le nombre annuel moyen de jours de couverture de neige à Plovdiv est de 33. La hauteur moyenne de la couverture de neige est comprise entre 2 et 4 cm, et le maximum – entre 6 et 13 cm. La «ville sous les collines» est dominée par des vents légers (0 – 5 m / s), avec des vents jusqu’à 1 m / s pouvant atteindre 95% par an. Les brouillards sont courants pendant les mois les plus froids, avec 33 jours de brouillard par an en moyenne.

Prévisions Météo Plovdiv

Tourisme Plovdiv

La ville est l’une des destinations touristiques les plus populaires du pays et un centre culturel et économique du sud de la Bulgarie. Il existe une grande variété d’hébergements ici – des hôtels de luxe aux auberges de jeunesse. La rue principale de Plovdiv offre d’excellentes possibilités de divertissement et de shopping, et les restaurants de la ville sont nombreux et partout. Visiter la vraie Bulgarie sur mesure

9 CHOSES A VOIR Á PLOVDIV

  1. Vieille ville de Plovdiv
  2. Theathre Romain de Plovdiv
  3. Parc Tsar Simeon
  4. Mémorial de l’armée soviétique d’Aliocha (pour la vue 360° sur la ville)
  5. Musée Ethnographic de Plovdiv
  6. Quartier Kapana
  7. Musée archéologique de Plovdiv
  8. Musée de l’air de Plovdiv
  9. Eglise SS. Constantin et Elena

CENTRE D’INFORMATION TOURISTIQUE – PLOVDIV:

Info Touriste 1 rue D-r Stoyan Chomakov (veille ville) tel : +359 32 620 453 / Info Touriste 1 rue Rayko Daskalov (amphithéâtre) Tel: +359 32 620 229 / Info Touriste – 11 rue Tcanko Lavrenov (Stade romain) Tel: +359 877 99 25 24 e-mail : tourism@plovdiv.bg Site web :www.visitplovdiv.com

Hébergements Plovdiv (hôtels et appartements)

Histoire de Plovdiv

Plovdiv est une des villes les plus anciennes d’Europe, plus vieille que Rome, Athènes ou Constantinople. Les premières traces de civilisation à cet endroit datent de la période mycénienne. Plovdiv était alors connue comme ville fortifiée thrace appelée Eumolpias. En 342 av. J.-C., elle fut conquise par Philippe II de Macédoine, père d’Alexandre le Grand, qui la renomma Philippopolis. Plus tard, elle devint indépendante dans le cadre de royaumes thraces, jusqu’à  son intégration à  l’Empire romain, sous lequel elle fut appelée Trimontium (ville des trois collines). Elle devint alors la capitale de la province de Thrace (Thracia). Trimontium était un carrefour important dans l’Empire romain.
La Via Militaris, la plus grande route militaire de la péninsule balkanique, la traversait. Ce fut l’une des époques les plus brillantes de l’histoire de la ville. Trimontium était construite sur trois collines avec de nombreux bâtiments publics, des mausolées, des thermes et théâtres. De nombreuses ruines de la période romaine y sont encore visibles, par exemple, le théâtre[1] et l’odéon[2] romains, dans la vieille ville, ou l’extrémité du stade romain construit sous l’actuelle rue principale, qui traverse le centre-ville. De surcroît, on a retrouvé des monnaies de bronze des IIe et IIIe siècles aux légendes en grec mentionnant le nom de la ville de Philippopolis et celui du gouverneur romain de Thrace, qui avait ordonné leur frappe.
Les Slaves s’installèrent dans la région au milieu du VIe siècle. Plovdiv devint bulgare pour la première fois en 815. Au cours des siècles, elle passa successivement entre les mains des Byzantins et des Bulgares, avant que la ville soit conquise par l’empire ottoman en 1364. Le nom « Plovdiv » apparaît pour la première fois au XVe siècle et dérive d’un des noms antiques de la ville, « Pulpudeva », connue par les Slaves d’abord comme « Păldin » (Пълдин)..

Sous la domination ottomane, Plovdiv fut le centre du mouvement national bulgare en Roumélie orientale. Même si la ville fut libérée des Ottomans par la Bataille de Plovdiv, en 1878, elle ne fit pas partie de la Principauté de Bulgarie, nouvellement établie. Elle devint la capitale de la région semi-indépendante de Roumélie orientale, jusqu’à  ce que cette région rejoigne finalement la Bulgarie en 1885, après la réunification du pays. Cet événement est commémoré par une statue sur la place de la Réunification (площад Съединение : ploštad Săedinenie). À cette époque, la ville avait une population d’environ 33 500 habitants, dont 45 pour cent de Bulgares, 25 pour cent de Grecs, 21 pour cent de Turcs, 6 pour cent de Juifs et 3 pour cent d’Arméniens.
À l’époque communiste, après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Plovdiv fut le centre du mouvement démocratique, qui renversa finalement le régime de Todor Jivkov en 1989. Plovdiv a accueilli des expositions spécialisées dans le cadre de sa Foire internationale par trois fois (en 1981, 1985 et 1991).

Démographie Plovdiv est la deuxième plus grande ville de Bulgarie et la municipalité (département) de Plovdiv est également la deuxième plus grande de Bulgarie. En 1887, Plovdiv était la troisième plus grande ville bulgare avant et pendant la libération après Ruse et Varna. Selon les données de 1880, 24 053 personnes vivaient dans la ville a cette époque. Après la Réunification, elle est devenue en quelques années la plus grande ville avec 33 032 habitants, contre 30 428 habitants de Sofia. Selon le recensement de 1946, Plovdiv était deja devenue la deuxième plus grande ville de Bulgarie avec 126 563 habitants, contre 366 801 pour Sofia.

La ville est un centre industriel et commercial majeur. La célèbre Foire internationale de Plovdiv se tient ici, qui accueille chaque année la présentation de marchandises et l’échange d’expériences et de contacts de commerçants du monde entier. La ville accueille des festivals de théâtre, de danse et de cinéma, et les nombreuses découvertes archéologiques de l’époque thrace, romaine et byzantine rappellent non seulement le passé glorieux, mais sont également combinées avec succès avec l’architecture moderne de la ville. Un exemple de ceci est l’aqueduc romain, qui est devenu un élément indispensable du boulevard Komatevsko Shosse, et le théâtre antique a été restauré avec succès et utilisé pour des spectacles. Il y a plusieurs musées dans la ville – historique, archéologique, ethnographique, histoire naturelle, galerie d’art et théâtre dramatique. L’un des monuments les plus célèbres est le complexe architectural Old Plovdiv, qui a conservé et restauré de belles maisons néo-vivantes, dont beaucoup sont habitées à ce jour. II.