SOFIA (СОФИЯ)

Sofia est la capitale de la Bulgarie, au pied du mont Vitocha, non loin du fleuve Iskar. Elle compte 1,29 millions d’habitants(recensement 2019) (chiffre 2011 : 1 291 591), les Sofiotes, soit 17 ,5% de la population du pays. Sofia est la quatorzième plus grande ville par nombre d’habitant de l’Union Européenne, elle est le principal centre administratif, industriel, de transport, culturel et universitaire du pays et concentre 1/6 de la production industrielle de la Bulgarie. L’Académie bulgare des sciences, de nombreuses universités, théâtres, cinémas, ainsi que la Galerie nationale, archéologique, historique, d’histoire naturelle et d’autres musées se trouve sur Sofia. Des monuments archéologiques visibles de l’époque romaine ont été préservés dans de nombreux endroits du centre-ville

Vol pour Sofia – Bulgarie

🚌 🚅 billets de train et bus pour Sofia

🛌 Hotels à Sofia : Hotels.com, Tripadvisor, Hotels BestWestern Sofia

🚗 Voiture de location Sofia : Top Rent A Car, SIXT, Europcar

🎟 Visite Sofia en bus impérial, à pied et offre billetterie Sofia

👜 Consigne à bagages à Sofia : Radicalstorage

📔 Achetez un guide ou carte de Bulgarie

🚙 Location de camping-cars – Bulgarie : Yescapa, worldwidecampers,

🌅 Séjours en Bulgarie : Voyages Auchan, Tripadvisor, Lastminute

Situation de SOFIA

Sofia est située à l’ouest du pays . Au sud de la ville se trouve le massif du Vitocha (Витоша) qui culmine à  2290m (Černi vrăh – Pic Noir) et qui est un lieu d’excursion apprécié des Sofiotes. À 25 km environ au nord de la ville commencent les montagnes des Balkans qui s’étendent de l’ouest en est sur 500 km à travers toute la Bulgarie. La ville est traversée par la rivière Iskar, affluent droit du Danube. Acheter un guide ou carte de Bulgarie

Prévisions Météo Sofia

Sofia connaît un climat continental, avec des grandes amplitudes dans une journée, et des grandes différences d’une année a l’autre. En effet, elle se situe a la limite des hivers sibériens que connaissent les pays de l’Est, et la clémence des hivers des pays méditerranéens. La Bulgarie jouit d’un climat complexe et Sofia en est un exemple frappant. La température annuelle moyenne est de 9,7 °C et les précipitations annuelles moyennes sont de 572 mm. Juillet et août sont les mois les plus chauds avec une température moyenne de respectivement 19,4°C et 20°C. Janvier et février sont les plus secs avec des précipitations moyennes de 27 et 33 mm. Les précipitations les plus importantes sont en mai et juin avec respectivement 73 et 75 mm. Le mois le plus froid est celui de janvier avec une température moyenne de -1,6°C

Tourisme Sofia

Sofia conserve de nombreux monuments de valeur qui témoignent de son long et riche passé. Les visiteurs qui explorent les rues de la ville peuvent voir les vestiges, datant du IIe au IVe siècle de la Porte orientale de l’époque où Sofia se nommait encore Serdika et Sredets. Ces vestiges sont exposés dans le passage souterrain reliant le palais présidentiel et le conseil ministériel, entouré de boutiques vendant des souvenirs traditionnels bulgares et de l’eau de rose.
La basilique Sainte-Sophie, fondée sous le règne de Justinien (527-565), est l’une des plus anciennes églises de la capitale. C’était la principale église de la ville au Moyen Âge et, sous les Ottomans, elle a servi de mosquée. Tout près de Sainte-Sophie se trouve la cathédrale Saint-Alexandre Nevski, qui est aujourd’hui l’un des symboles les plus reconnaissables de la ville. Ce lieu de culte a été construite en 1912 par l’architecte russe Alexander Pomerantsev. Son clocher s’élève à une hauteur de 53 mètres, et abrite 53 cloches. C’est l’une des destinations touristiques les plus populaires de Sofia. La cathédrale peut accueillir environ 5 000 personnes et, lors des grandes fêtes chrétiennes, elle se remplie de croyants. Dans la crypte de l’église, il y a une exposition d’art chrétien orthodoxe. Juste en face de l’église se trouve la Galerie nationale d’art, qui expose souvent des œuvres d’artistes de renommée mondiale.


La plus ancienne église de Sofia est la rotonde Saint-Georges (construite au VIe siècle). L’église Petka Samardzhiyska a été construite au 11ème siècle. Un autre monument chrétien de la région est la cathédrale catholique Saint-Joseph. En se promenant dans les environs, les visiteurs verront également la mosquée Banya Bashi, construite au XVIe siècle. Non loin de la mosquée se trouve une synagogue, qui abrite un musée. Il n’y a guère d’autre ville dans toute l’Europe qui possède autant de monuments chrétiens, islamiques et juifs dignes d’intérêt aussi proches les uns des autres. Dans les environs immédiats, d’autres vestiges historiques sont préservés, comme les thermes municipaux, la place du marché et l’église du Sainte Nedelia. À côté de cette église se trouve le Séminaire théologique, qui abrite le Musée national d’archéologique. Parmi les autres points d’intérêt de la ville, citons le Pont du Lion, le Pont de l’Aigle, le Monument russe et le monument à Vasil Levski (héros révolutionnaire bulgare qui a donné sa vie dans la lutte pour libérer la Bulgarie des Ottomans au XIXe siècle).

Au milieu des monuments religieux de la ville, juste en face du Palais présidentiel, se trouve le Musée archéologique national, qui possède dans sa collection certains des trésors les plus précieux découverts en Bulgarie.
Les chefs-d’œuvre de la peinture bulgare sont exposés à la Galerie nationale d’art, située dans l’ancien Palais royal bulgare. Le Musée national d’ethnographie se trouve également dans ce bâtiment, et le Musée d’histoire naturelle est situé à une très courte distance, avec des expositions de plantes et d’animaux très précieux, et même certains qui ne peuvent plus être vus dans la nature. Juste en face de ce musée se trouve l’église Saint-Nicolas, qui est un point de repère architectural. Le bâtiment du Parlement, le Monument au Libérateur (en l’honneur du tsar russe Alexandre II, qui a contribué à libérer la Bulgarie de la domination ottomane), et le campus de l’université de Sofia « Saint Kliment Ohradski » sont trois autres symboles majeurs de la ville. Sans aucun doute, l’un des plus beaux bâtiments de Sofia est le Théâtre national Ivan Vazov.
Sur les pentes du Mont Vitosha (district Boyana), se trouve le Musée national d’histoire, avec sa collection allant de la préhistoire à nos jours. Le musée possède l’une des plus grandes collections au monde, avec plus de 700 000 objets d’importance culturelle. L’église de Boyana, l’un des monuments bulgares inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, se trouve à proximité du musée.
La ville compte de nombreuses autres musées telles que le musée d’Art contemporain de Sofia, musée polytechnique, le musée d’anthropologie, musée d’Histoire Militaire de Sofia et le musée du sport. En tant que capitale du pays, Sofia accueille constamment d’importants événements culturels et musicaux, des conférences et des compétitions sportives.

Deux stations de ski sont situé sur le Mont Vitosha (Aleko et de Konyarnika). Aleko à une altitude de 1 800 mètres et Konyarnika à 1 507 mètres et propose au total de 29 km de pistes de ski,
Le jardin zoologique de Sofia, dans la partie sud de la ville, est le plus grand zoo du pays. C’est un lieu de prédilection pour les sorties d’une journée pour les jeunes et les moins jeunes.
Sofia et ses environs comptent de nombreux complexes thermaux. Les sources chaudes de Bankya, une station balnéaire voisine, offrent de merveilleuses installations de repos, de loisirs et de bien-être. La capitale compte dix centres de spa qui offrent calme et détente, ainsi que des soins thérapeutiques et de beauté.
L’un des endroits préférés de Sofia, tant pour les visiteurs que pour les résidents, est le boulevard Vitosha. Étant une zone piétonne, c’est un endroit très agréable pour se promener et se détendre. Sofia offre de nombreux endroits où les enfants peuvent jouer. Les parcs sont équipés de matériel de jeu moderne et sûr, et il y a à la fois des aires de jeux pour enfants et des installations récréatives intérieures pour les enfants. Pour faire un tour guidé ou visiter des lieux sur Sofia vous pouvez voir sur Tiqets
La fête de la ville de Sofia est célébrée le 17 septembre (en l’honneur du martyre de Sainte Sofia et de ses trois filles).

Hébergements Sofia (hôtels et appartements)

Histoire de Sofia

La région est le lieu d’une implantation humaine ancienne, remontant au néolithique (début du Ve millénaire av. J.-C.). Les traces de plusieurs villages de cette époque ont été découverts dans la région et un établissement humain remontant au chalcolithique a été découvert dans le centre-ville
Le principal établissement de la tribu thrace des Serdes se trouvait sur l’emplacement de l’actuelle Sofia. Cette tribu a donnée son nom à la ville – Serdica – qu’ils ont bâtie au ( VII e siècle av. J.-C.). Par la suite, elle a été appelée Sredets (la ville qui se trouve au milieu) par les Bulgares, etTriaditsa par les byzantins . Le nom actuel de la ville lui fût donné en 1376 d’après la basilique Sainte-Sophie.
Elle a été conquise par les Romains, en 29 de notre ère, qui en ont fait la capitale de la province de Dacie. Au III e siècle, les romains ont bâti d’épaisses murailles autour de la ville de Serdica, capitale de la Dacie intérieure et importante étape sur la route romaine de Naissus (actuelle Niš, Serbie) a  Byzantium (actuelle Istanbul, Turquie).
En 441, la ville est prise et pillée par les Huns. Elle est rebâtie par l’empereur byzantin Justinien Ier, sous le nom de Triaditsa.

En 809, la ville a été conquise par les Bulgares et elle a pris le nom de Sredets. Elle a été rapidement considérée comme l’une des plus importantes villes féodales et un prome stratégique lui a été assigné sous le Ier Empire bulgare. Au sud de Sofia, au pied du mont Vitocha, se trouve l’église de Boyana dont les fresques qui remontent au milieu du XIII e siècle sont un des vestiges culturels bulgares et européens les plus importants. En 1382, elle a été prise par les Ottomans qui en ont fait la capitale de la province de Roumélie. La ville a alors décliné et est devenue une grosse bourgade.
Après la libération de la Bulgarie, elle devient en 1879 la capitale du IIIe Royaume bulgare. Elle change alors rapidement de visage, se transformant en métropole occidentale moderne. Les plans établis en 1881-1882 ont été suivis d’une période de construction de bâtiments en briques et de voies a  angle droit. Plusieurs bâtiments et parcs dans l’actuel centre-ville remontent a cette époque. Le conseil municipal a approuvé en 1900 l’emblème de Sofia et sa devise : « Grandit mais ne vieillit pas ». Sous le régime communiste (9 Septembre 1944 – 10 Novembre 1989), Sofia est devenue le principal centre économique, culturel, scientifique, éducatif de la Bulgarie.
En 1992, le Gouvernement a choisi, en l’honneur de Sainte-Sophie la Martyre, le 17 septembre comme jour de la ville de Sofia. Le drapeau de la municipalité de Sofia a été consacré le même jour.

Démographie En 1887, Sofia compte 20 000 habitants. En 1910, la population de la capitale atteint le chiffre de 100 000 accédant au statut de grande ville. La population de la ville augmente très rapidement a  cette époque : elle est multipliée par quinze entre 1879 et 1939. En 1946, la ville compte un demi-million d’habitants, ce chiffre double en 1975. Entre 1990 et 2001, la population a diminué à  la suite d’une crise économique entre 1991 et 1997, cette diminution brusque étant due principalement à l’émigration, et à  la baisse considérable de la natalité , un des taux les plus bas du monde. La population s’est stabilisée depuis.

Patrimoine: Le monument au tsar libérateur (Tsar Osvoboditel) est une statue équestre du tsar de Russie Alexandre II. La statue fut élevée en remerciement au tsar et ses troupes qui ont libéré la Bulgarie de la domination ottomane en 1878. La statue de bronze mesure 14 mètres et est l’œuvre de l’Italien Arnoldo Zocchi.
L’Assemblée nationale (Narodno Săbranie) fut construite en 3 étapes entre 1884 et 1928 et dessinée par un architecte bulgare qui vivait et travaillait à  Vienne. La devise sur la façade signifie « l’union fait la force ». La place fut le théâtre de de protestations et révoltes publiques, notamment de celles de 1997 qui mèneront à la chute du gouvernement socialiste, qui donna lieu à des détériorations. Derrière l’assemblée se trouve la cathédrale Alexandre Nevski. Alexandre Nevski fut un tsar russe qui sauva la Russie de l’invasion suédoise en 1240 et devint le saint patron du tsar Alexandre II.

cathédrale Alexandre Nevski

Cathédrale Alexandre-Nevski : Construite entre 1882 et 1912 dans le style byzantin, typique des églises russes du XIXe siècle, la cathédrale mesure 76 mètres de long et 53 mètres de large et peut contenir jusqu’à  7 000 personnes. Certains des plus grands artistes russes et bulgares de l’époque ont travaillé sur l’intérieur de la cathédrale. A l’intérieur, on retrouve : marbres de Sienne et de Carrare dans l’entrée, mosaïques vénitiennes et peintures murales dramatiques comme « le jour du jugement ». Les impressionnants dômes extérieurs furent couverts de feuilles d’or, dons de l’URSS en 1960, et viennent d’être redorés. Acheter votre billet avec audioguide en ligne
A l’extérieur de Sainte Sophie brûle la flamme du soldat inconnu, établie en 1981 pour honorer les victimes de la guerre.

La grande place autour de Alexandre Nevski et Sainte Sofia se transforme en marché aux puces, pour les touristes qui visitent le quartier. D’un côté il y a les grands-mères avec leur nappes en lin brodées et de l’autre les vendeurs de toutes sortes de souvenirs et œuvres d’art. Cet endroit est la place principale pour recevoir les dignitaires étrangers.
Non loin de là  se trouve l’Opéra.
Le monument à Vassil Levski, au milieu d’un rond-point animé est un obélisque marquant l’endroit où fut pendu en 1873 le révolutionnaire Vassil Levski par la Police ottomane.
Devant la bibliothèque Cyrille et Méthode, on peut voir une statue des deux frères inventeurs de l’alphabet cyrillique.
L’université de Sofia, un immeuble de style baroque, fut érigée dans les années 1920. Les deux statues assises devant sont celles de Evlogi et Hristo Georgiev, qui donnèrent la terre et les fonds pour construire le bâtiment.

Divisions administratives de Sofia: La ville de Sofia (Sofia-Grad) est l’une des 28 oblasti (région – en bulgare oбласти) de Bulgarie. L’agglomération de Sofia inclut 3 villes et 34 villages. Elle est composée de 24 districts :
Les districts de Sofia
1. Bankia (Банкя)
2. Vitoša (Vitocha, Витоша)
3. Vrabnica (Връбница)
4. Vazraždane (Възраждане)
5. Izgrev (Изгрев)
6. Ilinden (Илинден)
7. Iskar (Искър)
8. Krasna poljana (Красна поляна)
9. Krasno selo (Красно село)
10. Kremikovci (Кремиковци)
11. Lozenec (Лозенец)
12. Ljulin (Люлин)
13. Mladost (Младост)
14. Nadežda (Надежда)
15. Novi Iskar (Нови Искър)
16. Ovča kupel (Овча купел)
17. Oborište (Оборище)
18. Pančarevo (Панчарево)
19. Podujane (Подуяне)
20. Serdika (Сердика)
21. Slatina (Слатина)
22. Studentski grad (Студентски град)
23. Sredec (Средец)
24. Triadica (Триадица) 

CENTRE D’INFORMATION TOURISTIQUE – SOFIA : Adresse passage souterrain de l’université de Sofia « St. Kliment Ohridski ».
Tél : +359 2 4918344 / Tél : +359 2 4918345 e-mail : tourist@info-sofia.bg Site web : www.info-sofia.bg