VARNA (ВАРНА)

VARNA (ВАРНА)

Varna est une ville de l’est de la Bulgarie, au bord de la mer Noire. Troisième ville du pays par sa population, elle comptait 336 216 habitants en 2019 (recensement 2019). C’est l’un des ports les plus importants de la mer Noire, prospère et industriel (chantiers navals, textile, alimentaire). Chaque année, de nombreuses manifestations culturelles ont lieu, notamment le festival « Été de Varna » et le Concours international de ballet de Varna. C’est aussi un point de passage pour les nombreux touristes qui souhaitent rejoindre les stations balnéaires situées le long du littoral de la mer noire (Albena, Les Sables d’Or, La Côte du soleil…) Varna est aussi une ville universitaire, disposant de cinq universités: l’Université économique, l’Université technique, l’Université médicale, l’Académie navale et l’Université libre .

Info Varna : Code Postal Varna: 9000 – Indicatif Téléphonique Varna: 052 (de l’étranger +359 52)

Pratique Varna : location voiture Varna

Situation de Varna

La ville occupe une superficie de 205 km², au bord de la mer Noire et du golfe de Varna. La ville se trouve à  470 km à l’est de la capitale Sofia. Les autres villes importantes voisines de Varna sont Burgas – 130 km au sud, Dobritch – 45 km au nord, Choumen – 80 km à l’ouest. La ville dispose d’un aéroport international, d’un port et d’une gare ferroviaire qui est aussi connue pour être le dernier arrêt de l’Orient-Express avant Istanbul. Les routes européennes E70 et E87 passent par Varna... Acheter un guide ou carte de Bulgarie

Prévisions Météo Varna

Le climat de Varna est maritime et continental. La température moyenne en janvier est de 1,9 ° С, la température moyenne de juillet est de 22,4 ° С, la température moyenne annuelle est de 12,2 ° С, la température minimale absolue est de –19 ° С, le maximum absolu est de 41 ° С. La pluviométrie annuelle moyenne est de 540,3 mm. L’ensoleillement le plus long à Varna est observé en juillet et août, respectivement 300,7 et 299,2 heures.

Vol, Séjours, Hotels, Locations de maisons à Varna – Bulgarie

Histoire de Varna

On sait que sur les rives de la baie de Varna, où se trouve maintenant la partie ancienne de la ville, se trouvait la forteresse d’Odessos construite par des colons grecs de la ville ionienne de Milet sous le règne du roi médian Astyages (vers 570 avant JC) près d’une ancienne colonie thrace dans la région de Varna. Au cours des siècles suivants, la ville était une communauté indépendante (polis), qui devint l’un des principaux centres commerciaux de la mer Noire. En 341 avant JC. Philippe II de Macédoine a assiégé Odessos, mais ne l’a pas capturé en raison d’une trêve. Seulement environ 10 ans plus tard, son fils Alexandre le Grand a réussi à conquérir la ville, qui est restée en sa possession jusqu’en 281 avant JC, après quoi elle retrouve son indépendance. Indépendamment de ses dirigeants – Grecs, Thraces, Macédoniens et plus tard Romains – Odessos reste toujours une ville avec son autonomie, sa culture, son commerce et son artisanat développés, ainsi qu’un village avec des traditions de monnaie.
En 15 après JC. la ville est devenue une part de la province romaine nouvellement créée de Mésie, et au 2ème siècle elle a été entourée par un nouveau mur de forteresse par les Romains. L’un des monuments de l’ancienne Odessos est les thermes romains. Il s’agit du plus grand bâtiment public ancien découvert en Bulgarie et de la plus grande zone thermale de la péninsule balkanique. Les vestiges sont situés dans la partie sud-est de l’actuelle Varna.

Après la division de l’Empire romain en 395, la ville est restée à l’intérieur des frontières de l’Empire romain d’Orient, connu sous le nom de Byzance. Les attaques des Goths du nord, ainsi que la crise socio-économique qui s’ensuivit, portèrent de sérieux coups à la ville. Sous le règne de l’empereur Justinien Ier, la ville connut un boom économique et culturel. Au début du 7ème siècle, Odessos a été détruit par les invasions des Avars et des Slaves et a été abandonné par ses habitants, et à l’époque de l’empereur Héraclius, la ville n’existait plus. Le nom Varna a été mentionné pour la première fois dans les chroniques byzantines par Théophane le Confesseur et le patriarche Nicéphore en 680 en relation avec la prise de contrôle des terres au-delà du Danube par les Bulgares Asparuhov et leur victoire à l’Ongala sur les Romains.
À l’époque communiste, après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Plovdiv fut le centre du mouvement démocratique, qui renversa finalement le régime de Todor Jivkov en 1989. Plovdiv a accueilli des expositions spécialisées dans le cadre de sa Foire internationale par trois fois (en 1981, 1985 et 1991).

À la fin du 8ème siècle, Varna était déjà à l’intérieur des frontières de l’État bulgare, lorsque Khan Kardam était au pouvoir. Vers 970 Varna a été conquise par Byzance, mais en 1190 le tsar Ivan Asen I l’a libérée. Varna est restée en permanence dans l’État bulgare à partir du printemps 1201, lorsque le tsar Kaloyan a regagné la ville. Aux XIIIe et XIVe siècles à Varna, il y avait non seulement des marchands bulgares, mais aussi vénitiens, romains, génois, de Dubrovnik et florentins. En 1369, le tsar Ivan Alexander céda Varna au despote Dobrudzha Dobrotitsa en signe de gratitude pour l’aide qu’il apporta au retour de Vidin aux frontières de l’État bulgare. De 1372 à 1391 Varna a été inclus dans la principauté de Karvun de Balik.

En 1389, Varna fut conquise par les Turcs ottomans. Le 10 novembre 1444, près de Varna, les croisés polonais-hongrois unis du roi Wladyslaw III Varnenchik et du voïvode de Transylvanie Janos Hunyadi sont vaincus par les Ottomans, ce qui met fin à la croisade anti-ottomane. Varna est devenue une ville orientale typique pendant la domination ottomane dans la ville, mais conserve son importance stratégique et commerciale. Aux XVIIIe et XIXe siècles, Varna fut libérée deux fois en peu de temps par les troupes russes: en 1773 et 1828.

En mai 1854, une conférence alliée de l’Empire ottoman, Grande-Bretagne et France se tient à Varna, qui combattent ensemble la Russie pendant la guerre de Crimée (1853-1856). Pendant cette guerre, une ligne télégraphique a été posée à travers Varna, et en 1866, la ligne de chemin de fer Ruse – Varna a été achevée, ce qui a contribué à relancer le commerce. Une municipalité bulgare, une banque, un hôpital, une école, une église et un centre communautaire ont été créés à Varna, ce qui a contribué à raviver l’esprit bulgare. Le 12 mars 1860, dix ans avant la création de l’exarchat bulgare, un service religieux a eu lieu pour la première fois en bulgare. Le 24 mai 1862, saint Cyrille et saint Méthode furent honorés pour la première fois à Varna

Après le soulèvement polonais de 1863/64, des réfugiés de Pologne sont arrivés à Varna. Le 27 juillet 1878, les troupes russes entrèrent dans la ville en vertu du traité de paix préliminaire de San Stefano du 3 mars 1878 et du traité de Berlin du 13 juillet 1878. Après la libération, Varna devint un important centre administratif, économique et culturel. Le huitième régiment maritime, le quartier général de la marine et d’autres unités militaires sont stationnés dans la ville. En 1892, la première compagnie maritime a été fondée à Varna, et en 1894 le début de la marine bulgare a été fixé.

En 1906, le nouveau port de Varna a été solennellement inauguré avec un brise-lames. Du 20 décembre 1949 au 20 octobre 1956, la ville a été nommée Staline, d’après Joseph Staline. [16] Varna a accueilli l’Olympiade mondiale d’échecs en 1962 et, en 1969, les championnats du monde de gymnastique rythmique.

En 2007 et 2008, Varna a remporté le classement « La meilleure ville où vivre en Bulgarie ».

Démographie  Les premières informations sur la population de Varna datent du Moyen Âge, lorsque la ville était habitée par environ 4000 personnes. Selon le premier recensement après la Libération en 1881 la population de Varna était de 24 555 personnes. A cette époque, la ville était la deuxième plus grande de la Principauté de Bulgarie. Suite a la Réunification, Varna a perdu sa deuxième place et est depuis lors la troisième ville la plus peuplée de Bulgarie. Aujourd’hui, environ 5% de la population de Bulgarie vit à Varna. Selon le recensement officiel national en 2011, la population est de 334 870 habitants, ce qui place la ville à la troisième place en Bulgarie, et la population de la municipalité est de 343 704 habitants – la deuxième plus grande municipalité de Bulgarie.

Tourisme Varna

Architecture: Peu de ce qu’était Varna à  la fin du XIXe siècle reste de nos jours. Le centre-ville a été réaménagé au début du XXe siècle siècle par la classe moyenne émergente. Durant l’ère communiste, beaucoup de complexes d’appartements construit dans le style soviétique sont apparus, et la quantité était alors plus importante que la qualité. Depuis quelques années, de nouveaux bâtiments commencent à donner un nouveau visage au centre-ville.

Tourisme balnéaire: Depuis 1995, le tourisme balnéaire s’est fortement développé le long de la mer Noire, notamment à Albena, aux Sables d’Or (Zlatni Pyasatsi) ou à Sveti Constantin et Elena, près de Varna. Jadis réservée à la nomenclatura communiste, ces stations balnéaires sont désormais le lieu de villégiature de nombreux touristes occidentaux, attirés par le climat très agréable, la beauté des plages, le haut standing des hôtels, et les prix très bas.

ArcheologieOn peut voir au musée archéologique le célèbre Or de Varna. Ces bijoux datant de 4600 av. J.-C. sont les plus anciens connus à ce jour. Le musée présente des œuvres datant de l’époque où la ville s’appelait Odyssos. La période byzantine est représentée par de somptueux bijoux provenant en particulier du trésor de Véliqui Preslav. Le musée possède également une belle collection d’icônes

Le jardin maritime : D’autres curiosités de la ville sont le Jardin maritime, les Thermes romaines, le parc-musée de la Bataille de Varna, le musée naval (qui abrite le navire musée Drazki qui, en tant que navire, a remporté notamment le Combat au large de Varna pendant la Première guerre balkanique). Dans le Jardin maritime se trouve l’un des plus célèbres théâtres en plein air (dans lequel a lieu le Concours de ballet), l’observatoire astronomique et planétarium, la Maison de Radio Varna, un aquarium et un delphinarium.

La cathédrale : La cathédrale Dormition de la Vierge Marie, qui est le siège de l’archevêché de Varna et Veliki Preslav, est l’un des symboles de la ville. Elle a été bâtie en 1886, peu après la libération de Bulgarie du joug ottoman et possède une superbe collection d’icônes et de fresques dont la plupart ont été réalisées après la Seconde Guerre mondiale.

Cathedrale de Varna

Culture : La plus grande manifestation culturelle est sans doute le festival « Été de Varna », qui se déroule chaque année depuis 1926. La ville abrite aussi le célèbre Concours international de ballet de Varna, créé en 1964. Chaque année, ont également lieu le Jazz-fest, le Festival du folklore, le Festival international de théâtre et bien d’autres manifestations.. . Visiter la vraie Bulgarie sur mesure

CENTRE D’INFORMATION TOURISTIQUE VARNA: pl. Sts-Cyrille-et-Méthode, 9000 Varna, tél.: +359 52 820 690, +359 52 820 689, couriel : office@varnainfo.bg site : www.visit.varna.bg